Le jour où j’ai dévoilé mon intention de publier un site internet sur les peintures rupestres marocaines, on ne s’est pas moqué de moi mais on m’a fait remarquer que ce serait vite fait. Si on considère que les gravures se comptent par milliers, pendant longtemps on n’a pas hésité à affirmer que les peintures étaient rares au Maroc, leur valeur artistique médiocre et les représentations généralement réduites à des points ou des lignes plus ou moins ondulées étaient toujours monochromes.

Erreur ! Depuis quelques années la province de Tan-Tan a révélé des abris sous-roches présentant des peintures rupestres dont certaines sont dignes d'intérêt.

En 1999, quand j’ai commencé à circuler au Maroc pour les guides 4x4 Pistes du Maroc, j’ai été amené à constater qu’évidemment les sites de peintures rupestres restaient extrêmement rares dans la majorité du Maroc. La même année, Renate Heckendorf et Abdellah Salih produisaient ce que l’on peut considérer comme la première (et la seule) étude* à ce jour sur le sujet. L’inventaire proposé permettait de constater que les sites n’étaient pas si rares bien que les peintures ne représentassent souvent que de vagues figures géométriques de couleur ocre et à la signification difficile à déterminer. Les représentations animales ou humaines restaient rares jusqu’au jour où une bergère semi-nomade a informé l’autorités locale du village de Msied (province de Tan-Tan) qu’elle avait vu des “images en couleurs” au plafond d’un abri sous-roches où elle s’était mise à l’abri du soleil avec son enfant. Cette importante découverte, qui a fait l’objet d’un de nos parcours de la première édition du tome 3 de notre guide Pistes du Maroc (2001) n’a été que le début de la mise à jour d’une suite de sites de peintures rupestres d’importance, dont les derniers, ceux de l’oued Tel’leh, découverts en novembre 2006 par mon assistant Hocein Ahalfi et moi-même. Les peintures de la province de Tan-tan, d’un intérêt certain par la variété des sujets et des styles présentés, n’ont pas encore été étudiées sérieusement ni publiées. Sur ce site, nous en révélons pour la première fois les accès et la situation afin que les amateurs puissent aller se faire une opinion par eux-mêmes...

* Les peintures rupestres au Maroc : état des connaissances. Beiträge zur Allgemeinen und Vergleichenden Archäologie, 19, p.233-257.

Contacter Jacques Gandini

Vous pensez avoir découvert des traces de dinosaures, des peintures rupestres, des tumuli sortant de l'ordinaire ?
Vous voulez collaborer à notre site internet ?
Vous avez une suggestion, une information à communiquer ?

© 2008-2016 by Jacques Gandini

Tous droits réservés. Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)