zir-lbaair

Aux alentours de la Zaouia Sidi Abd en Nebi dans un des oueds qui collectent les eaux du jebel Bani, un canyon profond, étroit et entaillé est garni de nombreux abris sous-roches et de quelques grottes. Située à une altitude d’environ 500 m et à 10 km à vol d’oiseau au sud-ouest du site à peintures rupestres d’Ifrane n’Taska, la grotte de Zir Lbâaïr est située en contrebas du flanc ouest du jebel.

Exposée au nord-est, elle mesure environ 4 m de large à son entrée, 1,50 m de haut et 12 de profondeur avec un sol en pente vers l’extérieur. L’ouverture est obstruée de blocs de calcaire gréseux effondrés et par des murettes de bergeries. Le plafond est très irrégulier et le sol est formé d’une couche compacte de sédiments, de fumier et de fientes d’oiseaux de proie. L’entrée est surmontée d’un énorme bloc qui forme un auvent. C’est au plafond de cet auvent que se trouvent les motifs peints en couleur rouge, constitués de formes ovales, unies, décorées à l’intérieur par une série de pointillés rangés en demi-lune, ainsi que des bâtonnets. A l’intérieur de la grotte, on remarque les dégâts causés par des infiltrations d’eau et par des dépôts de suie. Quelques traces de peintures subsistent dans une alvéole du plafond endommagé. Il s’agit d’un alignement de pointillés parallèles peints en teinte noire, effectués probablement au doigt, et recouvert d’une couche de calcite. L’étude d’Heckendorf et Salih avance que la fréquentation de la cavité, à la fois par les autochtones et les touristes, a contribué à l’accélération du processus de détérioration des peintures. Je pense qu’en ce qui concerne la fréquentation par les touristes, il ne faut pas trop s’avancer, car des renseignements recueillis sur place indiquent que ce site sans grand intérêt ne voit que très rarement le passage d’Européens intéressés; de plus, vu la hauteur où se trouvent les peintures, l’haleine humaine, cause première d’une éventuelle détérioration, n’aurait qu’un effet quasiment nul dans une atmosphère aussi sèche. 
André Simoneau, qui avait eu connaissance d’une grotte peinte au Nord-Est de la Zaouia, l’intégra alors, sans l’avoir vue, dans l’Inventaire de l’art rupestre du Sud marocain (réf. 15.059). Elle fit l’objet d’une visite de reconnaissance de la part d’Abdellah Salih en mai 1998.

zir-lbaair-02

zir-lbaair-03

Imprimer

Accès :

Référence : Parcours G8 du guide Pistes du Maroc, tome 2, année 2007.  

Feuille NH-29-XII-4 (Zaouia Sidi Abd en Nebi)

Km 0. 29°58,20’N - 06°26,10’W. Départ de la mosquée Zaouïa Sidi Abd en Nebi.  
Km 1,1. 29°58,45’N - 06°25,58’W. Rejoindre une vague piste qui va ascensionner le jebel par la bordure Est de la falaise dominant l’oued ?  
Km 3. 29°59,33’N - 06°25,75’W. Début d’un petit parcours hors-piste au cap.  
Km 3,3. 29°59,33’N - 06°25,60’W. Point parking. En gros 45 minutes de randonnée aller-retour pour la visite de l’azib à peintures.  
29°59,56’N - 06°25,35’W. Sur une crête dominant l’oued Zir Lbâaire. Descendre dans le lit de l’oued et se diriger vers l’aval pendant environ 600 mètres;  
29°59,35’N - 06°25,16’W. L’abri sous-roches, transformé en azib par les bergers est sur votre droite, rive droite. Les peintures, mouchetis de points à l’ocre rouge et quelques traces indéfinissables se trouvent au plafond du porche d’entrée.

carte-grotte-de-zir-lbaair

Contacter Jacques Gandini

Vous pensez avoir découvert des traces de dinosaures, des peintures rupestres, des tumuli sortant de l'ordinaire ?
Vous voulez collaborer à notre site internet ?
Vous avez une suggestion, une information à communiquer ?

© 2008-2016 by Jacques Gandini

Tous droits réservés. Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)