el-farsia

A l’Est de la plaine du Sahara Atlantique, la région comprend les terrains cristallins anciens d’Ouled Dlim au Sud, les reliefs appalachiens du Zemmour au Nord. Les zones riches en art pré et protohistorique sont réparties, en majorité, autour de la Seguiet el Hamra et son réseau hydrographique, ainsi que dans le désert de Tiris et dans l’Adrar Soutouf.

Ces zones étant restées inexplorées depuis le départ des Espagnols en 1975, c’est vers la fin des années 1990 et le début de l’an 2000, que la reprise des travaux de prospection et d’inventaire dans cette région du Sahara atlantique marocain a commencé. En effet, deux missions furent organisées, l’une dans la vallée de la Seguiet el Hamra et l’autre plus au Sud dans l’Adrar Soutouf (Oued ed Dahab). Au cours de ces missions, en plus du travail de prospection, furent relevées, respectivement, les figurations des sites rupestres de Lumat de Asli et de Mâatallah au Sud de Smara.

el-farsia-1.jpg

A l’époque, on savait que les zones d’art rupestre du bassin de la Seguiet el Hamra et du massif du Zemmour avaient livré plus de 37 stations de gravures et de peintures. Parmi les sites majeurs de gravures et peintures, on pouvait citer : Ras Lentareg, puits de Mecaitab, d’El Farsia, d’El Aslein Bukart, Oudeï Asli Bukerch, et Lumat de Asli dans les environs de la ville de Smara (Almagro Basch 1944 et 1946; Mateu J. 1948).

Les thèmes de gravures représentés ne différaient pas beaucoup de ceux de l’ère présaharienne. Il y avait, entre autres, des gravures d’animaux sauvages, comme des rhinocéros, des éléphants, des girafes, des antilopes et des autruches ainsi que des gravures d’animaux domestiques, notamment des bovinés. En outre, il était à noter la présence de figurations représentant des formes géométriques, des anthropomorphes, des armes de jet et des inscriptions libyco-berbères.

Le Bassin de la Seguiet el Hamra et le massif du Zemmour ont fourni quelques abris peints. Entre autres, le Pozo el Farsia et la station de Ouad Ymal qui serait localisée au sud-est de la ville de Smara. Depuis l’établissement des troupes de la MINURSO et d’observateurs de l’ONU sur la frontière avec l’Algérie, de nouvelles stations de gravures et de peintures rupestres ont été signalées. Elles restent toutefois inabordables pour le moment.

Imprimer

Bibliographie

Mateu J. : Nuevas aportaciones al conociemento del arte rupestre del Sahara espanol. Ampurias 7-8, 1945-46.
Nowak H. : Ortner S. et Ortner D. : Felsbilder der spanischen Sahara. Die afrikanischen Felsbilder, Graz 1975.
Nowak H. : 
Neue Felsbildstationen in der spanischen Sahara. Almogaren 6-7, 1974-75.

Itinéraire

Référence : Parcours L1 du guide 4x4 Pistes du Maroc, tome 3, édition 2006.

Feuilles 1/250.000, NG-29-1 (Hawza) & (29-2) (Al Mahbes)

Km 0. 27°06,82’N - 10°58,52’W. Fort militaire d’Haouza.
Km 5. 27°08,4’’N - 10°56,55’W. Hassi Foum Grarat Mizouar.
Km 9,5. 27°10,05’N - 10°55,19’W. Après avoir traversé l’oued Ksat, arrivée au puits du même nom.
Km 16,5. 27°10,26’N - 10°52,02’W. Entrée dans la Ga’at Mizouar.
Km 26,7. 27°10,37’N - 10°45,90’W. Franchissement d’un “mur” triple au milieu de la Ga’at qui se termine une dizaine de kilomètres vers l’Est avant de rejoindre le goudron de l’ancienne route espagnole.
Km 45,8. 27°07,70’N - 10°35,05’W. Fin du goudron.
Km 47,5. Traverser l’oued Mizouar.
Km 49,5. 27°06,75’N - 10°33,32’W. Jonction avec une piste arrivant de Jdéria.
Km 56. 27°03,67’N - 10°32’W. Suivre par la gauche.
Km 60,5. 27°03,40’N - 10°29,44’W. Toukat Foukania. Ancienne base militaire.
Km 64,1. 27°03,62’N - 10°27,38’W. Jonction avec une piste arrivant par la droite.
Km 72,5. 27°02,41’N - 10°23,75’W. Foum Ettaïn. La piste de gauche mène vers Msied. Traverser l’oued pour rejoindre Hassi Foum Ben Daka et sa station de pompage (27°02,45’N - 10°24,47’W).
Revenir sur la rive droite pour reprendre la grande piste, cap NE.
Km 85. 27°01,04’N - 10°16,97’W. Hassi Foum Mouelah, eau à 10 mètres.
Km 90,8. 27°01,70’N - 10°13,95’W. Suivre la piste par la droite, cap Est. Celle de gauche mène à Jdéria. Beaucoup d’ombrage dans la Seguiet el Hamra.
Km 96,2. 27°00,29’N - 10°11,60’W. Quelques palmiers et un puits à sec au milieu d’une forêt d’acacias.
Km 99. 26°59,95’N - 10°10,45’W. El Assayat. Panorama sur la Seguiet el Hamra. Tumulus nombreux.
Km 108,5. 27°00,10’N - 10°05,09’W. El Gachouch. Ancienne ligne de démarcation du Polisario qui occupait la Seguiet el Hamra en 1980.
Km 116,5. 27°00,69’N - 10°00,24’W. Un point sur la rive droite. Toutes les pistes qui partent à droite pour traverser la Seguiet el Hamra mènent à des campements ou se dirigent vers les postes militaires de la “ceinture”.
Km 126,5. 27°04,16’N - 09°56’W. Détour par Hassi Djorf Saadoun où les camions militaires des postes de la ceinture viennent remplir leurs citernes.
Km 141. 27°06,35’N - 09°50,34’W. Pozo el Farsia dans l’oued Saguiya. Nombreux puits ou oglats à sec. Cimetières importants sur les terrasses bordant l’oued. Stèle espagnole sans plaque. Tumulus sur les hauteurs.

carte-seguiet-el-hamra.jpg

Pozo el Farsia

N° 150238 de l’Inventaire du patrimoine Culturel du Maroc

Le seul site actuellement accessible dans l’extrême-sud marocain est celui de de la Seguiet el Hamra amont. Plusieurs abris sous-roches, situés au pied d’un relief (25 à 30 mètres de hauteur) bordure rive droite d’un des affluents formant ce grand oued rejoignant l’Atlantique, se trouvent à proximité du puits d’el Farsia. Les peintures, non figuratives, sont de vagues aplats à l’ocre rouge et orange de formes variées. Certains avancent que cela peut être des marques de tribus, interprétation qui peut porter à discussion car je ne vois pas sur quels éléments de comparaison se base cette affirmation reprise systématiquement par tout le monde, probablement par des personnes qui ne les ont jamais vues. Il est vrai que ce site, situé à l’extrémité est de cette zone de l’ex-Sahara espagnol, n’attire pas beaucoup d’amateurs vu la distance à parcourir pour aller le visiter...

1 - Site à peintures rupestres plus ou moins récentes, directement au niveau de l’oued en face du puits

el-farsia-2.jpg

el-farsia-4.jpg

el-farsia-2.jpg

el-farsia-5.jpg

2 - A 30 mètres vers l’amont, autre site à peintures

t2-el-farsia-1.jpg

t2-el-farsia-2.jpg

t2-el-farsia-3.jpg

t2-el-farsia-4.jpg

t2-el-farsia-5.jpg

t2-el-farsia-6.jpg

Dmeri Labyad

(d’après la carte marocaine au 1/250.000)

t3-el-farsia-1.jpg

Site découvert par hasard lors de la reconnaissance SW - NE, que nous avons effectuée pour rejoindre Assa.

Km 0. 27°06,35’N - 09°50,30’W. Puits d’El Farsia.
Km 0,3. 27°06,37’N - 09°50,17’W. Marabout et cimetière en bordure de l’oued.
Parcours très agréable dans une vallée d’oued.
Km 2,2. 27°06,80’N - 09°49,27’W. Stop. Autre zone d’abris sous-roches au niveau du lit de l’oued Dmeri Labyad, rive gauche, comportant des peintures rupestres (sur la berge opposée, à 200 mètres de la piste), du même style qu’à El Farsia. Les peintures s’étendent sur environ 100 mètres le long de l’oued.

t3-el-farsia-2.jpg

t3-el-farsia-3.jpg

t3-el-farsia-4.jpg

t3-el-farsia-5.jpg

t3-el-farsia-6.jpg

t3-el-farsia-7.jpg

Contacter Jacques Gandini

Vous pensez avoir découvert des traces de dinosaures, des peintures rupestres, des tumuli sortant de l'ordinaire ?
Vous voulez collaborer à notre site internet ?
Vous avez une suggestion, une information à communiquer ?

© 2008-2016 by Jacques Gandini

Tous droits réservés. Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)